Leurs regards sont notre mémoire du festival, leurs talents et leurs personnalités se sont affirmés au fil du temps et les tirages proposés demeurent une véritable invitation au voyage et à l’émotion. Prenez du temps pour découvrir la qualité du travail proposé… une manière de redécouvrir les éditions précédentes.

Du 2 au 30 novembre au Jardin d'hiver de la BFM Centrale
2 place Aimé Césaire – Limoges – Tel : 05 55 45 96 00

« LES TRAITS DE JAZZ » par HÉLÈNE POISSON

Le travail du portrait et du personnage est l’un de ses sujets favoris depuis son adolescence. Initiée à la musique classique à 6 ans, Hélène POISSON prend des cours de dessin à 11 ans. Après le Bac et une prépa de dessin, Hélène fait des études aux Arts Appliqués Oliviers de Serres à Paris en Architecture d’intérieur et Design Textile. Elle travaille dans ces domaines et poursuit la création personnelle en parallèle depuis 33 ans. Le mouvement et la couleur sont ses fils conducteurs. Après avoir peint des portraits, des danseurs en spectacle, elle aborde les musiciens. Cette passion est née lors de voyages dans le sud algérien, où elle dessine ses guides Touaregs musiciens. Puis elle rencontre le groupe « Tinariwen » en 2008, Touaregs du Mali, et les fixe sur le papier. Cette série motivante lui plaît et étonne les artistes.

Mêlant le plaisir de l’écoute à l’observation attentive des postures, elle passe du temps à étudier les mouvements des artistes, les formes des instruments, les proportions… Elle se rend dans les clubs de Jazz parisiens régulièrement. Les concerts sont des moments privilégiés. Une symbiose se développe entre sa concentration extrême et celle des musiciens qui jouent et improvisent. Le travail évolue, elle compose différemment, variant les postures, faisant des gros plans et des superpositions. Tout est fait aux marqueurs, sans repentir ! Le challenge du dessin en direct des musiciens, musiciennes et chanteuses de Jazz et de Musique du Monde, dure depuis 13 ans : Sunset-Sunside, Duc des Lombards, New Morning, Studio de l’Ermitage, Baiser salé… Le groupe d’Avishaï COHEN, contrebassiste, à l’Alhambra de Paris, en 2008, sera le premier à être immortalisé en Jazz.

Ses compositions, influencées par EST, mélange de Jazz avec des racines hébraïques et espagnoles, l’inspire particulièrement. Elle ira l’écouter régulièrement à chaque venue en France, et partagera sa musique, ainsi que celle de beaucoup d’artistes Français interviewés, lors de son émission de Radio « Chromatique Jazz« , sur Vallée FM, en 2012 et 2013 à Lognes.

En Mai 2017, Tom HARRELL, grand trompettiste, compositeur Américain, lui demande 2 portraits originaux pour son album » Moving picture« . En mai 2019, elle crée pour l’immense Pianiste de Jazz Alain Jean Marie, la pochette de CD de « Biguine Reflections« . Ce travail, où le portrait a beaucoup d’importance, permet à Hélène d’écouter et d’échanger avec les plus grandes stars du Jazz international.

Du 9 au 29 novembre au Théâtre de l’Union
20, Rue des Coopérateurs – Limoges – Tél : 05 55 79 90 00

« Les yeux grands fermés » par William Windrestin

D’origine Manouche, William Windrestin vibre Jazz. Il est devenu réalisateur de fictions, documentaires et clips, mais pas musicien. Pour combler cette frustration, il dessine et peint comme s’il était multi-instrumentiste, avec toujours la même quête, celle d’explorer le geste qui transmet l’émotion. Tout est intérieur. Il traque ce qui échappe à ses personnages qui ont souvent « les yeux grand fermés » quand ils trouvent la bonne vibration. Au point de ne plus avoir besoin d’instrument. Se débarrasser de la technique pour enfin entrer dans le ressenti pur. Comme un gamin. En 1999, William Windrestin  co-fonde le mouvement H.N.S avec Denis Edeline, Florence Carayre, Nathalie Sansonnet (Hyper Naïf Symbolique ou Spontané car le débat est encore vif…). Ce 1er rendez vous avec le Festival met à l’honneur un artiste régional encore trop confidentiel à l’esthétique d’une grande fraîcheur et d’une grande spontanéité.

Du 2 au 30 novembre à L’Epicerie de Halles
3 rue Othon Peconnet – Limoges – Tel : 05 87 19 98 84

« ESCALE JAZZ » par MARYLENE CACAUD

Baignée dans la pratique photographique et le milieu musical depuis son enfance, c’est instinctivement que Marylène Cacaud développe son travail autour du Jazz et de la musique improvisée. Focalisée sur la vitesse et le mouvement, fruit de son métier de journaliste reporter photographe, elle déclenche toujours sur le vif et à main levée. Elle scrute avec tension et sans répit la moindre étincelle d’expression et d’émotions transmises par les artistes musiciens, que ce soient un regard complice, une note suspendue, des mains qui jouent, un silence. Elle nous embarque avec ses photographies dans un univers d’instants magiques, éphémères et uniques, horizons inconnus, pimentés d’énergie et de poésie. Elle les saisit avec délectation depuis plusieurs années sur les festivals de Jazz et de Musique Improvisée : Eclats d’Email Jazz Edition à Limoges, Anglet Jazz Festival, en passant par Des Rives & Des Notes à Oloron Ste-Marie.

Du 18 octobre au 26 novembre au Relais Limousin
18, Allée de Seto (Parc du CIEL) – Limoges – Tel : 05 55 10 25 26
et à la Chambre de Commerce et d’Industrie de Limoges et de la Haute-Vienne
13, Place Jourdan – Limoges – Tel : 05 55 45 15 15

« Regards en Scène » par le Collectif PHOTOLIM87

Depuis plus de 10 ans maintenant, Photolim87 propose aux photographes de Limoges et de la région Limousin une structure collective capable de les regrouper et de les fédérer au travers de projets communs (expositions, ateliers de travail, sorties à thèmes, etc.), et de discussions photo, dans un esprit d’échanges, ouvert et convivial. Toutes les bonnes volontés sont les bienvenues, sans distinction d’âge, d’expérience ou de matériel. Là encore, toutes les sensibilités sont représentées : argentique et numérique sont complémentaires, deux approches de la photo pour une même passion ! Photolim87 compte plus de 50 membres qui participent régulièrement aux activités proposées par l’association et aux discussions organisées au travers d’un forum internet spécialement dédié. La règle du jeu est simple : chaque photographe de Photolim87 est invité à apporter ses projets, ses envies, ses réalisations et son expérience pour en faire profiter les autres membres du collectif. A l’instar d’une « auberge espagnole » photographique, c’est la diversité des talents que réunit Photolim87 qui fait sa richesse, son intérêt, avec comme objectif de créer une émulation photographique pour tous. Ce sont toutes ces valeurs que le Festival Eclats d’Email Jazz Edition a souhaité partager depuis quasiment la création du Festival en 2006. Chaque année Photolim87 est là, et constitue, avec d’autres photographes, la mémoire de nos éditions.

16 ans d’âge ! L’œil de la BFM de Beaubreuil dans le rétro

Du 2 au 30 novembre à la BFM de Beaubreuil
Place de Beaubreuil – Limoges – Tel : 05 55 35 00 60

Toujours présente chaque année sur le festival, la BFM de Beaubreuil aime à prendre du recul sur les parcours accomplis. Il y a quelques années c’était un focus sur  le Label LABORIE Jazz, cette année sera consacrée aux 16 éditions du festival. Rétrospective en affiches mais aussi en chroniques auxquelles viendront s’ajouter quelques photos inédites. La BFM de Beaubreuil, gardienne de notre mémoire et complice de nos avancées, des clins d’œil toujours bienveillants.