De plus en plus nombreuses, les rencontres et animations autour du festival renforcent, dynamisent et permettent une ouverture considérable sur tous les publics. Que soient remerciés ici tous ceux qui nous font confiance et qui s’associent à l’évènement.

LES NOUVEAUX TALENTS DU JAZZ EN RÉGION NOUVELLE AQUITAINE

MERCREDI 25 NOVEMBRE À PARTIR DE 14H00
CONSEIL RÉGIONAL DE NOUVELLE AQUITAINE
27 BOULEVARD DE LA CORDERIE – LIMOGES – TEL : 05 55 45 19 00

Depuis 2019, la Région Nouvelle Aquitaine, partenaire du festival, apporte un soutien et un éclairage supplémentaire aux jeunes talents présents en région. L’édition 2019 avait été un très bon succès, nul doute qu’avec le millésime 2020 le public découvrira à nouveau la qualité de création et de composition qui anime ces trois formations : KATENA, THEOREM OF JOY et AKODA.

Tous ces concerts sont GRATUITS sous réserve de places disponibles.

Boris VIAN
SWING à ST GERMAIN des PRES

Projection du film de Serge KORBER (2010, 55min)
Le 28 novembre 2020 à 11h00 à la Bibliothèque Francophone Multimédia
Auditorium Clancier - 2 Place Aimé Césaire – Limoges – Tel : 05 55 45 96 00

Pour rendre un hommage aux cent ans de sa naissance, en collaboration avec la direction de la BFM de Limoges, nous avons souhaiter présenter une biographie de Boris Vian rythmée par les interviews et les portraits des personnages emblématiques de son existence. Boris Vian est né en 1920 à Ville d’Avray. Avec ses frères et ses surs, il mène une existence idyllique, encadrée par des parents musiciens et érudits. À quinze ans, son bac en poche, il se tourne vers les sciences. C’est l’époque où commence son engouement pour les surprises parties et le jazz.

Serge Korber est un réalisateur français, né le 1er février 1936 à Paris. Auteur d’un premier film remarqué, Le 17ème ciel (1965), Serge Korber se voit confier par le producteur Alain Poiré la réalisation de la nouvelle histoire signée Michel Audiard, intitulée Un idiot à Paris (1966). Satisfait de cette collaboration, Audiard lui offrira par la suite le scénario de La Petite vertu (1968). Suivent deux films avec Louis de Funès et deux avec Annie Girardot, grandes stars de l’époque. Avec la dernière, Korber adapte un roman de Catherine Payson, Les Feux de la Chandeleur (1972), un beau drame dans lequel Girardot incarne la mère de Claude Jade et de Bernard Le Coq, délaissée par son mari Jean Rochefort.

Il se tourne dans les années 1980 vers la télévision. Il revient au cinéma avec l’adaptation de la bande dessinée de Binet, Les Bidochon (1995). Dans les années 2000, Serge Korber réalise quelques documentaires, sur Maurice Béjart, Jean Gabin et celui que nous découvrirons durant cette édition du festival, sur Boris Vian.

15 ans d’âge ! L’œil de la BFM de Beaubreuil dans le rétro

Du 2 au 28 novembre 2020 à la BFM de Beaubreuil
Place de Beaubreuil – Limoges – Tel : 05 55 35 00 60

Toujours présente chaque année sur le festival, la BFM de Beaubreuil aime à prendre du recul sur les parcours accomplis. Il y a quelques années c’était un focus sur  le Label LABORIE Jazz, cette année sera consacrée aux 15 éditions du festival. Rétrospective en affiches mais aussi en chroniques auxquelles viendront s’ajouter quelques photos inédites. La BFM de Beaubreuil, gardienne de notre mémoire et complice de nos avancées, des clins d’œil toujours bienveillants.

Du 2 au 28 novembre 2020 à la Bibliothèque Francophone Multimédia
2 Place Aimé Césaire – Limoges – Tel : 05 55 45 96 00

LABORIE Jazz, 15 ans au service de la création et de la production discographique indépendante

La BFM a souhaité faire un focus tout particulier sur l’histoire de ce label né en Haute-Vienne et qui porte haut aujourd’hui les valeurs d’une maison de disque indépendante en France et à l’international. Régulièrement récompensé au travers de ses artistes et de ses productions, 7 Victoires de la Musique (2009, 2010, 2011, 2016, 2019 et 2020), plusieurs nominations à l’Export, 2 Grand Prix de l’Académie du Jazz (2016 et 2020), un Grand Prix du disque de l’Académie Charles Cros (2015) et également le Grand Prix du disque Gus Viseur (2015), autant de distinctions qui ont jalonné ces années, toutes dédiées à la découverte de jeunes compositeurs de talent qui font aujourd’hui la renommée des scènes et des clubs à travers le monde (Yaron Herman, Emile Parisien, Anne Paceo, Paul Lay, Shai Maestro, Leïla Martial, Itamar Borochov…) mais aussi d’artistes à la renommé déjà acquise tels que Daniel Humair, Lisa Simone, Nasheet Waits , les albums enregistrés et produit par le label demeurent des références dans leurs discographies personnelles. Avec bientôt 60 albums en son catalogue, cette exposition fera la part belle aux pochettes et autres « cover », elles aussi ont su donner une image forte à ce label et à sa reconnaissance, que soit remerciés ici nos photographes et graphistes qui ont apporté leur esthétique et un certain regard sur notre label.